Chargement...
 
Imprimer

Oltréé Soleil Immortel 013

Chapitre précédent - Chapitre suivant?

 

Cahier d’une patrouilleuse : Sha’Har, membre de la première expédition

''Autre patrouilleurs nommés dans le rapport : Geoghegan ou « Géo » ; Gilguenstein ou « Gil’ » ; Nissa

4 Basse de Dragon

Notre groupe est séparé en deux par l’immense monstre à piquants. Les raptors à pointes qui s’approchent sont inquiétants. Du sang coule de leurs bouches et de leurs yeux. Un violent combat s’engage contre eux. Je réussi même un splendide jet de pierre grâce à ma fronde qui tue net un des ennemis. Mais l’instant d’après, le reptile que je viens de tuer fusionne avec celui déjà abattu par Géo, et un amalgame monstrueux de corps se redresse. C’est écœurant au possible. Heureusement les assauts conjugués du nain et de l’archer le mette à terre. Gil’ s’emploie d’ailleurs très vite à arroser de projectiles les créatures qui sont en train d’émergées de la terre au fond de la crevasse faite par Tetzimock. Nissa s’est bien débrouillée avec son loup et malgré le nombre d’adversaires nous avons bien tenu.

Nous nous mettons en commun pour stopper l’émergence de raptors morts-vivants du fond de la crevasse. Cela nous prend un bon moment mais la magique se dissipe d’après Gil. Nous poursuivons donc l’opération jusqu’à ce qu’aucune créature ne sorte de terre.

Nous poursuivons l’exploration de la zone. Les bruits de la nature reprennent.

5 Basse de Dragon

Nous passons toute la journée à explorer la zone. Nous ne rencontrons aucune difficulté.

6 Basse de Dragon

Nous finissons d’explorer la région avant de chasser un peu pour partir vers la rivière et sécuriser cette nouvelle zone qui nous permettra un accès à l’eau.

Nous arrivons près d’une petite placette pavée sur laquelle une statue coupée en deux est toujours debout. Plus proche de l’eau se trouvent les ruines d’un bâtiment détruit à demi immergé. Il y a beaucoup de matériaux dans le coin, largement de quoi construire un nouvel embarcadère.

Pendant la nuit, lors de la garde de Nissa, des hommes-poissons sont venus inspecter le campement. Elle affirme que leur venue s’est faite dans un froid inhabituel et que les eaux ont soudainement montées. Mais ils devraient revenir pour nous rencontrer vers midi le lendemain.

1er Haute de Dragon

Au matin, pendant que Géo et Nissa s’entraînent, et que Gil monte la garde sur le campement, je prépare le rituel. Je trace des signes sur une étendue de terre plane avant de retirer mes vêtements pour les poser juste à côté du cercle. Je vais à la rivière pour me laver entièrement. Puis, une fois sortie de l’eau, avec de la terre et des pigments, je trace une tête de mort sur mon visage et un soleil levant sur mon ventre ; symboles de la mort et de la destruction d’un côté, de la vie et du renouveau de l’autre.

Je mène les incantations au centre du cercle magique dédié à Kryith, le titan du destin. J’invoque sa puissance pour convoquer une démone, une puissante Courtisane, spécialiste de la magie et de la sournoiserie, capable de charmer les esprits et de se transformer à volonté. Au bon moment je brandis le lapin vivant au-dessus de moi. D’un coup sec je brise sa nuque, puis je l’ouvre en deux d’un coup de couteau. Un immense flot de sang tombe de l’animal, des litres et des litres qui se répandent sur le sol. La flaque qui se forme se dresse peu à peu et une silhouette de liquide rougeâtre se construit devant moi. Soudain le sang est absorbé à l’intérieur de cette masse sanguinolente et l’invocation apparaît devant moi.

La démone se tient devant moi. Elle est grande ; sûrement plus de deux mètres. Elle possède quatre bras. Son corps est couvert uniquement de bijoux dorés enchâssés de pierres précieuses aux couleurs chatoyantes. Mon regard est soudain attiré vers son entrejambe où un long sexe masculin pend lui aussi couvert de quelques bijoux. Elle regarde autours d’elle et sourie. Ses bijoux changent soudain et prennent une teinte verte, comme si ils étaient plutôt composés de jade. Je lui annonce que j’ai besoin de ses services et que je suis prête à lui rendre des services en retour. Elle pose alors de deux ses mains sur mes épaules et prend mes mains dans les deux libres qu’elle possède encore. Une intense douleur me parcourt et je me sens soudainement bien plus faible. C’est loin d’être agréable.

La démone est un peu espiègle et plaisante souvent. Elle me dit que son intervention va régulièrement me coûter de la vitalité. Pour l’instant mes connaissances des démons sont trop limitées pour contester les règles qu’elle me donne, mais je vais apprendre, expérimenter et mettre de puissantes créatures démoniaques au service de nos ambitions pour la région.
Gil a disparu depuis un bon moment, mais le rendez-vous avec les ondins approche et nul ne peut prendre le temps de partir à sa recherche pour le moment.

Vers midi les ondins arrivent à notre campement. Ils forment un véritable petit cortège avec des hommes d’armes dont l’un est monté sur un crapaud géant. La démone est derrière moi. Elle a pris l’apparence d’une grande brune musclée (un peu dans mon genre) et elle souhaite que je l’appelle Nyrith. Elle me pousse à prendre les devants mais je n’ai pas envie d’interrompre Nissa dans ce début de négociation.

Les ondins s’avancent alors une fois les présentations faites par Nissa. J’utilise le Boisellier pour parler avec eux même si je comprends vite que seules leurs élites parlent cette langue et que le reste utilise le draconique. Nissa parle d’emprunter le fleuve pour nous déplacer et installer un embarcadère. Elle évoque aussi l’idée de résoudre le problème avec la reine vampire. Avant qu’elle n’enchaîne trop sur ce délicat sujet, je parle des monstres réveillés de leur torpeur et du fait que nous sommes là pour les détruire. Nous affirmons tous ensemble que Tetzimock est bel et bien sorti de son sommeil. Pour cette information les ondins nous accordent le droit de circuler sur leurs territoires par là il faut entendre les fleuves de la région jusqu’au mois de Centaure. Pour la suite il faudra adresser une requête à Azkanta, la capitale des ondins.

Un des ondins nous remet une plaque de jade écrite en draconique. Je fais semblant de ne pas comprendre ce qui est inscrit. Il dit que c’est une sorte de laissez-passer. Les ondins repartent vers leur capitale.

Je profite du départ des ondins pour lire la plaque : « Au nom de Kumena, le fils de Jade, l’autorisation a été accordée à la Patrouille de passer sur nos territoires. L’autorisation a été accordée par Raia, diplomate de Jade. Cette autorisation expirera à la fin du mois de Centaure. »

Soudain une violente détonation se produit au sud.