Chargement...
 
Imprimer

Oltréé Soleil Immortel 002

 

Cahier d’une patrouilleuse : Sha’Har, membre de la première expédition

Autre patrouilleurs nommés dans le rapport : Gilguenstein ou « Gil’ » ; Nissa

4 Basse de Liche

Dans la nouvelle région la végétation change, elle devient bien plus dense. Il fait humide et chaud.

Découverte d’un singe à tête bleue. Gil’ tente de l’amadouer avec de la nourriture. Mais la bestiole est concentrée sur autre chose. En prêtant attention nous discernons des sortes de bruits d’oiseaux étranges au loin.

Notre groupe repère une clairière. Là deux créature à mi-chemin entre l’oiseau et le lézard sont en train de dévorer une autre bête inconnue à cornes. Approche discrète des prédateurs. Soudain Nissa crie, blessée par l’environnement. Une grosse bête identique à nos deux cibles arrive à toute vitesse derrière nous. Gil’ darde la créature de traits avant qu’elle puisse faire des ravages dans nos rangs. Nous tuons cette dernière et l’un des deux jeunes. Après analyse nous pensons que ces animaux font partie d’une espèce que nous pensons disparue : les Férocidontes. Le cadavre cornu lui serait celui d’une autre espèce supposée éteinte : les Brontodontes. Je prends des plumes et des crocs pour troquer éventuellement dès que nous rencontrerons des locaux.

Installation pour la nuit. Il pleut et il vente.

5 Basse de Liche

Au matin Nissa est entourée d’une épouvantable odeur. Ce n’était pas de la boue près de sa couche…

Recherche d’un point haut pour observer les alentours.

Ascension d’un tépuy. Découverte d’une volée de marches avec une entrée de grotte entre deux colonnes de pierre sculptées d’animaux. Une brume émerge de cette entrée. Une sorte d’humanoïde à la peau de serpent apparaît. Elle annonce en draconique : « Vous n’êtes pas les bienvenus ici ! ».

Nous poursuivons notre chemin. Peu après je trouve un médaillon étrange usé par la pluie, une sorte d’amulette qui n’a pas l’air d’ici. Peut-être un objet impérial.

En haut du tépuy nous observons les alentours :

  • Au nord, un gigantesque Tépuy dont le sommet traverse les nuages. On dirait une sorte de navire effilé avec une tête animale à la proue. Sculpture ou effet naturel ?
  • Au nord-est, un bois dense d’où dépasse le haut d’une pyramide à degrés.
  • Au sud-est, une caravane en déplacement avec un gros lézard multicolore qui porte une cabane sur son dos.
  • Au sud, un énorme trou dans le sol, beaucoup d’oiseaux en tous genres volent au-dessus.
  • Au sud-ouest, rien de notable.
  • Au nord-ouest, une île au milieu d’un lac. Sur l’île des ruines avec un objet qui brille au centre.

 
Nous voyageons un peu plus loin pour établir un nouveau point d’observation et repérer le fortin que nous savons au bord de la mer, ou du moins pas loin.

Nous gravissons une colline. Sur le chemin des traces sombres sur le sol semblent tracer des motifs. On dirait des marques brûlées… très récentes. Gil’ repère des traces de bottes à côté des trainées qui pourraient laisser penser à des traces de poudre. En haut du chemin nous voyons une silhouette d’un type qui hurle dans notre direction : « Ohé, venez boire avec nous ! ».