Outils pour utilisateurs

Outils du site


wod_013

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

wod_013 [2020/02/20 19:08] (Version actuelle)
Ligne 1: Ligne 1:
 +[[WOD L'​Inconnu|Retour]]
 +
 +[[WOD 012|Page précédente]] - [[WOD 014|Page suivante]]
 +
 +Le géant albinos essuie du liquide rouge sur ses mains avec un beau mouchoir blanc signé d’un « W » stylisé. Il pousse un long soupir avant de s’accroupir non loin du corps de Black étendu sur le sol dans une flaque de sang. Avec une suite de « T » lâchée les dents fermées, ils ouvrent la bouche à moitié agacé :
 +« Tu as raté une bonne occasion. Désolé mais j’ai quelque chose de plus urgent à faire que m’occuper de toi pour le moment. »
 +
 +« Après avoir traversé la tôle du garage je me retrouve face à trois humains armés qui braquent leurs armes sur moi. Ils me font signe de m’agenouiller. Après une hésitation à cause de la saleté sur le sol, je pose les genoux à terre. Douglas Rikecroft, ​ Eamonn Butler et Gina Lafratta sont en panique. Douglas me fouille et pique ma plaque de flic. Je commence à parler de Kaplov, ce qui ne fait qu’accentuer leur peur. Douglas pointe son fusil sur mon torse. ​
 +
 +Tout d’un coup, alors que je suis presque certain qu’ils vont tous partir, je glisse le doigt dans l’arme pour me tirer moi-même dessus. Ma résistance démoniaque est un avantage certain et je pousse un « aie » comique. Mais, contrairement à ce que je pensais, la stupeur ne gagne pas Douglas qui me repousse en arrière, avant de faire signe aux autres de s’échapper au plus vite. Ils semblent bizarrement sous contrôle. Un pouvoir d’Éveillé ?
 +
 +Je fume une clope en attendant mes collègues. Je fouille un peu la pièce en espérant que la précipitation ait poussé nos cibles à abandonner des indices derrière eux. Je dégotte une chemise avec des photos de surveillance au téléobjectif à l’intérieur. On y voit une ferme où est garée une bonne demi-douzaine de motos. Les autres agents sont arrivés et je partage les informations,​ les laissant faire des recherches sur les plaques d’immatriculation plutôt difficiles à lire à l’œil nu. 
 +
 +Quelques temps plus tard, après un retour au quartier général, des traitements de l’image ont été lancés sur les photos et les motos appartiennent bien à Kaplov et à sa bande. Ricardo lance une divination pour deviner l’endroit où se trouve la ferme. Pendant ces recherches des agents de l’IDA me mettent en contact avec Pikecroft qui appelle depuis une cabine téléphonique. Mais, pour je ne sais quelle raison, ma voix le fait raccrocher presque immédiatement. Probablement s’attendait-il à avoir une femme  –  l’agent Black ; quelle erreur !
 +
 +Le lendemain matin l’IDA organise une opération militaire pour détruire Kaplov et sa bande de criminels aux ordres de l’Inconnu. Je suis avec Ricardo, en train de me cailler les miches dans un bosquet non loin d’un lac gelé. J’observe l’équipe d’intervention en train de se rassembler pour mener l’attaque dans les meilleures conditions possibles. De l’autre côté de la ferme, Barry et Blake mènent une opération pour saboter les motos du clan de Kaplov. Un bain de sang s’annonce alors que les agents d’intervention vérifient les balles d’argent de leurs chargeurs. ​
 +
 +L’assaut est lancé. Kaplov et deux autres garous sont les seuls à fuir la ferme qui est arrosée d’une pluie de balles après l’intervention des équipes placées aux ouvertures du bâtiment. Je fonce à la porte de la grange derrière Ricardo. Quand nous arrivons devant Kaplov fait face à Barry qui le démonte dans une furie sanguinaire démentielle. Blake lui git au sol à terre, inconscient ou mort. »
 +
 +L’albinos attire une chaise à lui. Il contemple un moment le corps inanimé à terre avec un air de satisfaction évident. Il sourit et entame un monologue.
 +
 +« Tu vois Black, tu me prenais pour le méchant de l’histoire,​ mais je ne le suis pas. L’Inconnu est bien plus dangereux que toutes les forces en présence sur ce monde. Mais, tant que ses agents agiront pour lui offrir une voie, le danger restera entier. La force est la seule chose qui peut lui être opposée, et tes tentatives futiles de trouver une voie alternative étaient une perte de temps. Regarde tes compagnons. Ils usent de brutalité et un puissant agent tombe. N’est-ce pas la preuve qu’une guerre est la meilleure stratégie.
 +
 +- Tu te trompes ! »
 +
 +White se tait, stupéfait de cette intervention. Une des mains de Black se pose dans son propre sang, puis l’autre, avant qu’elle appuie sur ses bras pour se relever avec peine. Le démon aux cheveux blancs regarde la scène sans trop comprendre. Bientôt Black se dresse sur ses jambes, couverte de sang, mais, semble-t-il,​ presque indemne. ​
 +
 +« Tu n’as pas l’intelligence de lutter White ! Affirme Black alors que la lumière dans la pièce retrouve un peu d’éclat. Tu as même négligé tes propres pouvoirs, oubliant la capacité des démons à revenir même après des blessures mortelles ; une capacité qui marche autant dans le monde physique que dans cet univers mental où tu croyais régner en maître. ​
 +
 +Quant aux propos sur les forces de l’Inconnu,​ encore une fois tu te trompes. Toutes les opérations menées contre des agents dotés de capacités en dehors de celles liées au combat se sont soldées par des échecs. Le garou Kaplov a été mené en échec car, tout comme toi, il ne sait compter que sur une seule chose : sa puissance brute. Et, je ne dis pas que nous n’en aurons pas besoin pour vaincre l’Inconnu,​ je dis juste que nous devons lutter avec des armes variées. Et la ruse, la duperie, l’espionnage,​ la diplomatie, et toutes ces méthodes que tu dénigres, sont essentielles au conflit qui nous oppose à l’Inconnu. Car d’’une part cette lutte ne se résoudra pas en quelques jours, d’autre part, moins les agents de l’Inconnu seront nombreux, plus ils utiliseront des méthodes similaires pour réaliser leurs objectifs.
 +
 +- C’est bien. Bravo ! Belle morale que tout cela, ironise White. Mais tu ne peux pas lutter contre moi. Je suis trop puissant pour toi ! Hurle White.
 +
 +- Tu as raison, déclare Black avec un ton paisible. Mais encore une fois, tu ne saisis pas l’essentiel. A l’IDA je ne suis pas seule… Et ici non plus ! »
 +
 +Soudain, à l’orée du cercle de lumière apparaît une jeune femme aux cheveux blues et roses avec un piercing dans le nez : Blue ; une rouquine aux longs cheveux ondulés au visage moucheté de tâches de rousseur : Red ; un solide gaillard barbu aux longs cheveux blonds au look de surfeur : Dust ; une nana habillée de vêtements déchirés au visage triste : Winter ; une blondinette à la chevelure courte aux yeux bleus étincelants d’énergie : Summer ; une asiatique au longs cheveux noirs et au regard perçant : Panthera ; une petite brune souriante au doux visage en robe blanche : Angel ; une magnifique indienne au visage décoré de nombreux bijoux rehaussés par un maquillage sophistiqué : Diamond ; une sublime blonde aux formes parfaites en maillot de bain avec un regard vert enflammé : Gold ; un beau jeune homme à la barbe naissante aux courts cheveux bruns bouclés avec une veste de jean ouverte et un t-shirt blanc : Snow ; un black musclé avec des dreadlocks, un piercing dans le nez et un regard volontaire : Coal.
 +
 +« L’Humanité n’est pas une forme de vie unique et simple, sur Terre, comme ici ! Tu as perdu White ! »
 +Alors que Black lance ces paroles, White se lance sur elle mais il est aussitôt stoppé par des chaînes d’argent lancées par l’ensemble de l’assemblée. White hurle de frustration,​ se débat, mais après de longues minutes, ses mouvements sont réduits au néant. Il pousse un dernier cri de colère… avant de capituler.
  
wod_013.txt · Dernière modification: 2020/02/20 19:08 (modification externe)