Outils pour utilisateurs

Outils du site


wod_001

Retour

Page suivante

Au centre d’une grande pièce dont les murs plongés dans les ténèbres les plus obscurs rendent impossibles de définir les dimensions du lieu, un rond de lumière illumine un cercle de chaises. Dans un silence quasi-total une douzaine de personnes viennent s’y installer les unes après les autres. Un albinos glabre de près de deux mètres de haut s’assoie en dernier et prend la parole :

« Mesdames et messieurs, bienvenus à notre séance de réflexion partagée. Comme d’habitude commençons sans plus tarder. Black tu veux commencer ?

C’était il y a quelques nuits. Comme vous le savez je travaille pour l’IDA, l’Intrusion Defense Agency, qui vise à combattre les forces de l’Inconnu qui ont envahi le monde. Malheureusement Chicago est à l’intérieur des Terres Hantées, la zone d’influence majeure de modification de la réalité, et il y a beaucoup de boulot. »

« Il est 4h du matin et je suis de surveillance au croisement de Belrose et Vermont, au cœur d’un quartier de baraques individuelle, en compagnie de Ricardo Varges, un sorcier au look un peu loufoque travaillant pour l’IDA. Dans une autre voiture, non loin de nous, se trouve Barry Calahan, un lycan un peu bourrin et Blake Gardener un Éveillé assez froid, nos collègues.

Notre mission était de mettre la main sur trois personnes supposées être des agents de l’Inconnu. Un chef de gang du nom de Carl Thorton, une party-girl nommée Eddie Soris et un agent comptable dont je ne me rappelle plus du nom.

Après une longue attente, Ricardo sort de la voiture pour lancer un sort d’invisibilité sur son poncho. Pour ma part je fouille dans la base de données de l’IDA jusqu’à trouver le dossier d’un membre du gang de Thorton dont je prends l’apparence. Puis je sors à mon tour pour avancer vers la baraque jusqu’à toquer à la porte.

Là, une nana avec un déshabillé fuchsia et des bas en fourrure m’ouvre la porte. Son apparence témoigne d’une grande passion pour le bon goût et sa voix nasillarde qui vient me percer les tympans pour hurler « Hey, Tony est de retour les gars ! » est très irritant. Mais, au moins, elle me laisse entrer sans la moindre question. Je rejoins donc la bande de gangers installés au rez-de-chaussée dans un salon où des radiateurs électriques crachent tout ce qu’ils peuvent. Ils sont plantés devant une télé comme des enfants turbulents dont on se serait débarrassés. L’un d’eux m’invite à aller prendre une bière dans la cuisine avant de les rejoindre. Je m’exécute, contente d’avancer plus loin car aucune des trois cibles n’est dans le salon.

J’arrive dans la cuisine, je prends une bière dans le frigo avant de me diriger vers un escalier qui grimpe vers l’étage. Mais, alors que j’arrive au pied de celui-ci, la porte arrière donnant directement sur la cuisine s’ouvre. Blake me pointe aussitôt avec son flingue. Je hausse un sourcil avant de lâcher d’un ton calme « Baisse ton flingue Blake… ». Il s’exécute en poussant un soupir de soulagement et je commence l’ascension vers l’étage, l’Éveillé juste derrière moi.

L’étage est composé d’un grand couloir dont toutes les portes sont fermées. Cependant, sous l’une d’elle, des flashs lumineux apparaissent régulièrement, un peu comme ceux que produirait le flash d’un appareil photo. Je m’avance et j’ouvre brutalement la porte. Là, trois personnes entièrement nues et couvertes de sang sont en train de manger quelqu’un : une jolie femme aux cheveux courts, un petit blanc bedonnant et un grand black au crâne rasé.

Derrière moi je sens le souffle d’un être invisible qui vient de se paralyser d’effroi. Je glisse un coup d’œil mais sans voir personne. Je suppose donc qu’il s’agit de Ricardo avec son invisibilité et non Blake comme je le pensais. Je me retourne vers la scène sanglante, j’ouvre ma bière et j’avale calmement une ou deux gorgées. J’ai la certitude qu’on vient de trouver les agents de l’Inconnu. »

Dans une grande pièce sombre, douze individus sont rassemblés sur des chaises aux limites d’un cercle de lumière sans origine déterminée. Une jeune femme aux cheveux noirs répondant au nom de Black reprend la parole après un court moment d’amusement de la part de son auditoire. Elle fait partie de l’IDA (Intrusion Defense Agency), dans la division Aleph, escadron 6, sous la direction d’une humaine du nom de Latoya Mayflower.

« J’ouvre donc la porte sur trois paumés en train de se vouer à un acte de cannibalisme sanglant. Je bois une gorgée de ma bière et je demande : « Qu’est-ce qui se passe ici ? ». Le black tatoué relève la tête et rive sur moi un regard étrange, presque vide. Il se contente de se lever et de me claquer la porte au nez. C’est à ce moment que l’agent Blake arrive en provenance de l’escalier de la cuisine. Par quelques signes je lui signifie que nos trois cibles sont dans la pièce devant moi… et qu’ils mangent. Il n’a pas l’air de comprendre ce dernier point. Il se rapproche de moi avec prudence. Une fois tout près je lui murmure : « Il est où Fido ? », « sous la baraque » répond t-il. J’ai renoncé depuis bien longtemps à comprendre le fonctionnement de Barry, un loup-garou anciennement embauché dans les SWAT.

wod_001.txt · Dernière modification: 2020/02/20 19:08 (modification externe)