Outils pour utilisateurs

Outils du site


oltree_soleil_immortel_030

Retour

Page précédente-Page suivante

2 Basse Saltimbanque

Nous progressons le long de la rivière en direction de la cité des hommes-poissons. La matinée se passe sans encombre.

Soudain une brume épaisse nous entoure. On distingue à peine les troncs des arbres à une dizaine de mètres. Des tintements de clochettes se font entendre. Puis des silhouettes humaines se dessinent dans la brume. Je hausse la voix pour les interpeller avant de me rapprocher avec prudence avec tous mes compagnons qui ont les armes à portée de mains. Nous tombons peu après sur trois femmes vêtues de grandes capes noires qui tirent un brancard de brume sur lequel est retenu un fantôme via des chaînes magiques.

Nous nous apprêtons à passer notre chemin mais Géo interpelle une des sorcières au sujet des elfes. Celle-ci s’arrête tandis que ces deux comparses poursuivent leur route pour « calmer l’esprit du chevalier fantôme ». D’après la sorcière les elfes ont une fascination pour la mort, mais non aucun respect pour elle, « pas plus qu’ils n’en ont pour la vie» ajoute-t-elle.

Les autres sorcières reviennent avec un fantôme calme. Puis le groupe propose la lanterne magique aux sorcières. Elles acceptent et nous donnent rendez-vous près de l’endroit où est mort Tetzimock. Les femmes se font appeler les Trois Veilleuses. A leur départ la brume s’en va aussi et nous pouvons reprendre notre route. Plus tard dans la journée une odeur nauséabonde flotte dans l’air. Peu de temps après nous découvrons un bateau échoué sur la berge. De nombreux cadavres témoignent d’un affrontement entre hommes-poissons et elfes. Des caisses éventrées déversent des liquides dans l’eau. J’utilise le pouvoir de la Magicienne pour transporter des caisses intactes hors de l’eau. Dedans se trouvent des sacs en toile avec une poudre de couleur blanche qui prend une couleur bien plus sombre quand elle est exposée au Soleil Rouge. C’est du phosphore blanc d’après Nissa, un puissant explosif incendiaire. Certaines autres caisses contiennent de l’arsenic et d’autres produits chimiques destructeurs.

Gil se lance une peau de pierre pour inspecter le navire. Il récupère l’uniforme d’un officier sidhe qui pourra éventuellement nous servir à berner nos adversaires du moment. Il nous crie ce qu’il y a sur le navire quand, soudainement, il esquive une flèche provenant de derrière lui. Puis trois autres projectiles atterrissent sur le pont. Chacun possède un truc accroché dessus et une petite flammèche qui brûle. .. Cela sent l’embuscade « explosive ».

Nous nous retournons pour voir une dizaine d’elfes qui ont pris position derrière nous. Des elfes avec les armoiries de la reine… Nazdac s’empresse de demander des pourparlers pour gagner un peu de temps et comprendre les enjeux de l’affrontement qui s’annonce.

Les elfes argumentent qu’ils sont là pour récupérer le bateau et tout ce qu’il contient car il est la propriété du royaume sidhe. Mais, évidemment, nous ne pouvons pas permettre qu’ils embarquent les armes de destruction massive qui semblent présentes sur l’embarcation elfique.

Et alors que la situation s’envenime et que chacun prépare se armes, Nazdrac lance un puissant sortilège qui déchaîne la végétation environnante. Le sortilège échappe bientôt à tout contrôle et la zone entière est affectée. Les plantes furieuses ravagent tout. Il nous faut dix minutes avant que la nature ne se calme. A la fin les sidhes sont tous inconscients, prisonniers de cet amas végétal immense qui vient de naître de manière soudaine et imprévue.

Nous libérons les elfes avant de les soigner. S’engage assez vite une discussion sur la folie de la reine des elfes et du danger qu’elle représente pour la région entière. Quatre des sidhes acceptent l’idée de rallier la patrouille. Quant aux autres ils seront relâchés demain avec le minimum d’équipement pour rentrer chez eux… ou ailleurs.

Deux des capitaines qui ont décidé de nous rallier détaillent un peu l’opération dans le secteur. Ils parlent de caches d’armes chimiques et alchimiques non loin de petites communautés humaines pour la plupart. Ils se préparent à un conflit d’envergure, sachant que des troupes sont elles aussi dissimulées au sud, au-delà du bras du fleuve que nous longeons. Ils parlent aussi un peu de leur cité, mais restent plus réservés sur le sujet. Le seul élément nouveau qui ressort est la présence de gardes morts-vivants pour assurer la sécurité de la ville.

oltree_soleil_immortel_030.txt · Dernière modification: 2020/03/08 04:08 par Clément