Outils pour utilisateurs

Outils du site


oltree_soleil_immortel_020

Retour

Page précédente-Page suivante

2 Haute de Dragon

Au matin aucune nouvelle des supposés hommes-singes.

Nous descendons dans les ruines présentes sur l’îlot dans le but de retrouver les propriétaires des deux gros oiseaux stationnés juste devant. Nous descendons un long escalier en colimaçon jusqu’à une trappe de pierre surplombée d’un anneau qui a été récemment bougée. En-dessous une grande pièce carrée très humide avec des objets métalliques qui ressortent de la boue. J’utilise ma lance pour tâter le sol. Nisssa me retient avec sa corde, Gil surveille et Géo éclaire avec la lanterne. Soudain une masse se précipite sur ma lance et tente de l’attraper. Nous perçons le cube gélatineux de nos lances avant de descendre en bas récupérer quelques éventuels trésors.

En bas nous trouvons une flasque de métal avec du mercure à l’intérieur. Nissa trouve une lance de métal gravées. Sa tête semble faite pour accueillir quelque chose… mais aucune trace de l’objet en question. Gil est persuadé que la lance est magique mais pour le moment inerte.

Nous remontons les cadavres de deux hommes-singes à moitié digérés et nous les enterrons près de la tour. Nous laissons sur un morceau de bois la tablette de jade que l’un d’eux portait. Nous prenons les deux oiseaux pour ne pas les laisser se faire inutilement manger par des prédateurs.   Sous une fine couche de vase fluviale, nous trouvons les traces d’un vieux chemin de pierre. Il conduit jusqu’à un mamelon au sommet duquel se trouve une ruine. C’est un ancien monastère constitués de quelques bâtiments répartis autour d’une cour carrée plutôt en bon état. Au centre devait se trouver un bel arbre dont il ne reste que le tronc et quelques branches figées dans la mort. Par terre nous trouvons une vieille pancarte : « École de boxe et de poésie ». Nissa pense que nous sommes dans une école de maître Li Chi Tian, un moine combattant voyageur qui a consacré certaines étapes de sa vie à bâtir des bibliothèques et lieux de recueillement qui sont souvent devenus des écoles.

Dans un des bâtiments nous trouvons un mécanisme qui ferme une ouverture vers un sous-sol, une sorte de grosse vis de pierre. Des poignées sont présentes sur les côté. Gil et Géo s’attèlent à la tâche tandis que Nissa et moi surveillons les alentours. Soudain le bâtiment tremble et une voix grave tonne : « SILENCE ! ». Gil décide de continuer l’opération mais lance une zone de silence pour éviter les bruits. Nous explorons ensuite le souterrain dans un silence total. Nous distinguons assez vite une forme constituée de volutes de fumée qui fait des mouvements précis dans les airs… comme si elle s’entraînait aux arts martiaux.

Le fantôme nous remarque mais semble ignorer notre présence. Nous fouillons les lieux du regard, mais il n’y a pas grand-chose à part une bibliothèque aux livres réduits en poussière et une salle d’entraînement au matériel en piteux état.

Gil interpelle le fantôme. Celui-ci répond en elfique pour lui dire « Vous n’êtes pas prêt » avant de se mettre en position de combat. Gil retire ses armes et va affronter le fantôme… à mains nues. Gil prend un sale coup et recule en saluant. Géo s’avance alors, à sa manière un peu brutale, et cela ne passe pas du tout. Le fantôme se met alors à parler de duel à mort. Le fantôme est insensible à toutes nos paroles et je décide alors de lancer une prière pour enchanter l’arme du nain, qui n’aura aucun mal à toucher un être immatériel. Ce dernier vole vite en éclat.

Dans une autre pièce Nissa trouve quelques poèmes encore en état. Ils parlent des puissantes créatures de la région :

  • Nézaâl : la Marée Primordiale
  • Galtah : la Faim Primordiale
  • Zétealpa : l’Aube Primordiale
  • Étali : la Tempête Primordiale
  • Tetzimock : la Mort Primordiale

Alors que nous remontons dans la cour, l’arbre est en train de grandir à vue d’œil… mais les branchages qui poussent sont en pierre. Géo et Gil se précipitent pour sauver les deux gros oiseaux attachés. Bientôt l’étrange phénomène englobe les bâtiments puis l’arbre vole en éclats et une immense bête à piquants s’extraie pour éclater le bâtiment d’un coup de griffe. Nous quittons les lieux.

Chasse avant de monter le campement pour la nuit.

oltree_soleil_immortel_020.txt · Dernière modification: 2020/02/20 19:08 (modification externe)