Outils pour utilisateurs

Outils du site


oltree_soleil_immortel_008

Retour

Page précédente-Page suivante

4 Haute de Liche

Pour sécuriser complètement le territoire nous remontons la route impériale en direction de la mer, au nord. Nous gravissons une colline dont la crête est un véritable vestige d’une ancienne fortification faite de hauts murs et de tours. La végétation a repris ses droits sur les lieux. L’autre flanc de la colline part de manière abrupte vers la mer et aux pieds de celle-ci s’étale un vaste zone sablonneuse qui se poursuit jusqu’à l’eau salée. Mais, juste au début de cette zone, une étrange bâtisse à l’allure de basilique. Le bâtiment est éclairé à l’intérieur. Nous avançons pour rencontrer les occupants des lieux.

Alors que nous approchons de la construction de pierres, les deux énormes portes de l’entrée s’ouvrent et les lanternes s’éteignent. Puis une troupe de quinze personnes sort avec des sacs de toiles et des coffres dans les mains. L’un des types et le marin rencontré quelques jours avant. Il y a une grosse femme à la tête du groupe. Je m’avance pour la saluer : « Bonjour amirale Beckett ».

Mais à peine nous sommes-nous présentés qu’elle ordonne à ses hommes de nous arrêter sous prétexte que nous travaillons pour un certain Angarth, un soi-disant marin sans honneur. Nous nous défendons cette attaque mensongère et grossière. Puis la conversation s’oriente sur le rôle de la Patrouille, sur notre volonté de restaurer la paix et les liens entre les communautés de la région. Nous discutons des futures taxes et de la possibilité de négocier des informations. Malheureusement elle ne semble connaître que la mer et les territoires terrestres lui échappent. Comme c’est pour l’instant notre priorité les négociations en restent là.

Nous reparlons de notre rencontre avec une elfe à la peau plutôt sombre. Beckett dit que c’est certainement une vampire. Elle commerce d’ailleurs avec eux. Et nous met en garde contre leurs piètres talents de marins. Quand je la questionne sur Angarth, la capitaine de navire parle d’une vache… Je n’y comprends rien. A moins que cela soit sa sœur jumelle (mais j’évite de soigneusement de dire cette blague déplacée).

Alors que nous accompagnons la troupe de marins vers la mer, un violent vent se lève. L’amirale Beckett nous conseille d’attendre que le climat se calme avant de repartir vers le fortin.

Retour au fortin en fin d’après-midi. Puis repos.

oltree_soleil_immortel_008.txt · Dernière modification: 2020/02/20 19:08 (modification externe)